Comment faire pour… gérer les gens coléreux ?

0
113
Comment faire pour... gérer les gens coléreux ?

1. Garder votre calme en toute circonstance. Quelle que soit l’intensité de la colère, rien ne sert de surenchérir. Gardez momentanément vos ressentis pour vous car la priorité doit être laissée aux sentiments de votre interlocuteur. Il s’agit en premier lieu de comprendre les origines de cette colère car en réalité nous sommes rarement concernés. Une technique : respirez profondément en comptant jusqu’à 10 avant de vous exprimer.

2. Eviter de lui demander de se calmer. Même avec bienveillance, conseiller à quelqu’un en furie de se calmer est parfaitement inutile. En effet, une personne en colère a besoin de se sentir écoutée et reconnue dans ses sentiments. Or, à ce moment précis, elle est dominée par ses émotions qu’elle ne peut pas gérer. Si vous lui manifestez de la condescendance, elle risquera de se sentir jugée et vous ne ferez qu’attiser sa fureur.

3. Accorder du crédit à sa colère. Observez votre interlocuteur et manifestez-lui votre compréhension sans être sur la défensive. Un regard franc dépourvu d’agressivité et de mépris montre que vous respectez ses sentiments. En outre vous pouvez opter pour une phrase comme « J’entends ta colère et à ta place je réagirais de la même manière. » tout en marquant un temps de pause pour lui laisser le temps d’intégrer vos propos.

4. Adapter votre intonation. Rien ne sert de crier plus fort que l’autre, vous ne feriez qu’amplifier la colère et pire créer un conflit. Au contraire, baissez votre ton et parlez plus lentement. Cette façon de faire favorise le mimétisme et par voie de conséquence diminue progressivement l’agressivité.

5. Trouver des solutions. Une fois l’émotion retombée,  c’est l’heure d’avoir un échange constructif. Il est important de comprendre comment votre partenaire en est arrivé là afin de savoir quoi faire pour que cela ne se reproduise plus. Questionnez-le sur l’origine de cette colère et sur ce qu’il attend de vous. Proposez des solutions le cas échéant. Il est souvent utile de reporter ce dialogue au lendemain quand la tension est encore palpable.
PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here