De leader à pédagogue, comment ils inspirent à modéliser l’excellence ?

0
236
DE LEADER A PROFESSEUR, COMMENT ILS INSPIRENT A MODELISER L’EXCELLENCE

Nul besoin d’officier dans un amphithéâtre pour dispenser son savoir. Nul besoin non plus d’être enseignant pour être pédagogue. De nos jours, l’apprentissage se pratique de partout et notamment en entreprise. Dans le monde des affaires, c’est aux leaders qu’appartient l’épineuse tâche de tutorer ses collaborateurs et subordonnés. Quel est l’intérêt ? A être plus performant en visant l’excellence !

En effet, un leader « professeur » est bien plus qu’un superviseur. Le superviseur va se borner à conseiller, donner des avis impersonnels, être référent sans être compatissant. A l’inverse, le leader « pédagogue » est une personne ressource qui dispense des enseignements individualisés tout au long de la journée aussi souvent que nécessaire. Toute la subtilité réside dans le fait d’accompagner et transmettre sans léser la liberté d’esprit et d’action de son salarié.

Le top 3 des enseignements

1 – Le professionnalisme ou comment agir professionnellement ?

En guidant ses partenaires tout en protégeant leur autonomie, le leader « pédagogue » aborde continuellement des sujets de terrain comme mener une réunion ou conclure une vente. Il les encourage à devenir visionnaires en affaires tout en conservant leur éthique.

2 – Les points d’ancrage

Outre les questions de terrain, il y a la bonne manière de faire. Pour cela, le leader « pédagogue » indique des méthodologies de travail infaillibles.

3 – L’expérience et les leçons de vie

Enseigner, c’est aussi parler de ses expériences de vie. Les succès, et surtout les échecs, mènent vers davantage de sagesse. La sagesse permet d’entendre et de comprendre le point de vue de l’autre dans la compassion sans entrer en empathie.

A quel moment enseigner ?

En règle générale, il est d’usage d’avoir des retours de son supérieur hiérarchique au cours de rendez-vous bilan, par des courriers ou courriels formels, ou à l’initiative du salarié. Le leader « pédagogue » quant à lui est omniprésent auprès de son équipe tout en faisant preuve de discrétion.

Grâce à l’attention qu’il porte à ses subordonnés, il va pouvoir faire de la pédagogie en saisissant au vol les opportunités d’apprendre. Ces leçons se matérialisent sous forme de conseils au détour d’une conversation, d’une pause-café ou de discussions plus formelles. Mais attention, comprendre une leçon ne suffit pas. Pour un apprentissage réussi, il est impératif d’expérimenter afin d’intégrer les données. C’est pourquoi le leader « pédagogue » sait qu’une pédagogie rondement menée laisse toujours à l’autre la possibilité de trouver la solution par lui-même.

La configuration spatiale du lieu de travail est intéressante pour maintenir le niveau de formation continue. Un open-space où tout le monde travaille côte à côte est bien évidemment propice aux apprentissages continus. Et si le leader a un bureau individuel, rien ne lui empêche de laisser sa porte ouverte en guise d’invitation à venir le solliciter.

Si l’agencement des bureaux ne favorise pas les échanges, le leader peut toujours organiser des moments spécialement dédiés à l’enseignement : un repas, un déplacement, un séminaire, un salon etc. L’important est d’alimenter le lien avec son équipe.

Les techniques gagnantes

  • En matière de pédagogie, il convient de personnaliser ses conseils. Un conseil qui n’est pas ciblé sur la problématique d’une personne ne sert à rien. Les qualités d’écoute et de discernement du leader lui permettront de comprendre les besoins de l’apprenant et ainsi d’adapter les enseignements à sa personnalité et à son projet professionnel.
  • Faire apprendre en posant des questions pour pousser l’autre dans ses réflexions est une approche détournée mais néanmoins redoutablement efficace. De même, questionner permet au leader de bénéficier de l’effet boomerang pédagogique en apprenant des réponses de son apprenant. On apprend tous toute sa vie et toujours grâce aux autres ! Et si en plus de cela le questionnement devient contagieux entre collègues, alors c’est toute une équipe qui va pouvoir profiter de l’ouverture de nouveaux horizons.
  • La meilleure forme de pédagogie, c’est l’exemple. Observer son supérieur hiérarchique utiliser son charisme, sa gestuelle, son discours, son esprit d’analyse à bon escient est communicatif. Apprendre par mimétisme apporte des résultats étonnants.

La leçon à tirer de cet article, c’est que pour bien diriger on ne peut faire l’économie de bien former ! Un leader « pédagogue » va maintenir une cohésion d’équipe et un lien de confiance avec ses subordonnés. En outre, en répondant à des problématiques précises, il va accompagner ses collaborateurs vers l’excellence.

Les bienfaits à devenir un leader « pédagogue » :

  • Accroître la performance
  • Stimuler la réflexion
  • Préserver la liberté d’action
  • Maintenir et alimenter le lien de confiance avec ses subordonnés
  • Développer le savoir être et le savoir-faire
  • Faire du cas par cas et personnaliser les conseils

 

Découvrir notre formation Développer son leadership

Découvrir nos formations de formateurs

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here