La manipulation de croyance : bien utilisée, elle devient un formidable outil de coaching pour contrer les croyances limitantes !

0
146
La manipulation de croyance : bien utilisée, elle devient un formidable outil de coaching pour contrer les croyances limitantes !

La croyance est un sentiment que l’on ressent lorsque l’on considère que quelque chose est vrai. Peu importe le sujet : un fait, une connaissance ou une conviction, la croyance est le fruit d’un mélange entre perception, sensation, intuition, déduction et conviction. Elle s’exprime à chaque fois que nous formulons une phrase qui contient le verbe « croire » : « je crois que … ».

La manipulation de croyance consiste à transformer une réalité, à faire en sorte que l’autre modifie sa perception de ce qu’il croit être réel. Utilisée à mauvais escient, elle conditionne le « manipulé » à penser ce que le « manipulateur » souhaite qu’il pense. Mais envisagée comme un outil de revalorisation dont l’objectif et de faire évoluer une croyance limitante vers une croyance positive, elle est un outil de coaching performant. On vous explique ici comment !

Schéma d’intervention

Afin de modifier une croyance limitante, il convient de suivre une chronologie en trois étapes :

  • La première repose sur la mise en évidence les erreurs de perception en s’appuyant sur deux questions fondamentales : « pourquoi ? » et « comment ? ». Ce questionnement permet de pointer les dysfonctionnements de pensées qui font croire à quelqu’un qu’il n’est « pas capable de » ou « pas à la hauteur de » … Il permet d’identifier les creux de raisonnement en montrant que la croyance limitante ne s’appuie pas sur des arguments factuels mais uniquement sur des considérations émotionnelles. Le formateur pourra ensuite plus facilement travailler à déconstruire cette perception pour la remplacer par des croyances plus constructives en étape deux et trois.
  • L’étape deux est celle de la reformulation visant à remettre en question la croyance pour la transformer petit à petit en incertitude puis en doute.
  • La dernière étape consiste logiquement à inculquer une nouvelle croyance, positive, grâce à des outils parmi lesquels la suggestion ou le recours aux ancrages.

Méthodologie via un exemple type : le coaching sportif

Beaucoup utilisé en coaching sportif, la manipulation de croyance permet à un coach d’accompagner des athlètes dans le dépassement d’eux-mêmes et l’atteinte de leurs objectifs. Cet exemple a pour but de rendre tangible un modèle adaptable à tous les accompagnements en développement personnel.

  • En étape 1, le coach met en évidence les failles de raisonnement du sujet en utilisant l’écoute active et faisant en sorte d’amener le sportif à exprimer ce qu’il ressent vis-à-vis de lui-même :
    • « pourquoi cet objectif vous semble-t-il plus insurmontable que le précédent que vous avez réussi à dépasser ? »
    • « vos dernières performances ne correspondent pas à une généralité puisque vous avez réussi à faire bien mieux avant celles-ci. Pourquoi les considérez-vous aujourd’hui comme vos nouvelles références ? »
  • En étape 2, plus le coach remet en cause les explications formulées par le sportif, plus il déconstruit les convictions de celui-ci.
    • « l’objectif correspond parfaitement à vos capacités actuelles, comme ce fut le cas avec l’objectif précédent qui correspondait à vos capacités de l’époque »
    • « vos performances actuelles ne sont ni celles d’hier ni celles de demain, elles ne doivent pas être influencées par d’anciennes, moins bonnes. Si vous avez réussi à faire mieux un jour, alors vous réussirez de nouveau, il n’y a pas de raison pour que vos capacités aient décliné depuis ! »
  • En étape 3, le coach pourra enfin mettre en avant son statut, et donc son autorité en matière de connaissances sportives :
    • « l’objectif que vous appréhendiez avant notre conversation n’est en réalité qu’une fausse montagne, puisque vous pouvez la franchir si vous le souhaitez. Je sais par expérience que ce sont les efforts et la détermination qui permettent d’avancer »
    • « vos performances actuelles sont différentes de vos performances passées, vous savez comme moi que les capacités évoluent et que vous vous êtes entraîné en ce sens. Si vous avez développé un regard critique sur vos propres performances, alors vous savez que vous pouvez les dépasser. Je suis votre coach, et de ce fait, je sais ce dont vous êtes capable »
    • Voire même user de provocations telles que :
      – « montrez-moi que je ne me trompe pas ! »
      Le coach devra adapter son discours de réassurance en fonction de la personnalité du sportif et pourra, tour à tour, rassurer, conforter, plaindre ou bousculer, selon le cas.

Les avantages de la manipulation de croyance utilisée avec bienveillance

  • Une méthode douce basée sur le questionnement et l’écoute active que chaque formateur peut s’approprier facilement.
  • Une modification des croyances limitantes efficace, la manipulation de croyance permettant un ancrage sur la durée.
  • Un outil particulièrement adapté en développement personnel et en préparation mentale.

Découvrir nos formations de formateurs

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here