Mieux manager en développant son Intelligence Émotionnelle

0
536
Intelligence émotionnelle

Intégrer une composante émotionnelle dans ses outils de management est devenu ces dernières années une vraie compétence du « bon manager ». Plus les responsabilités sont élevées, plus l’IE devient une attente forte dans les entreprises, « l’émotionnel » rattrapant au passage le savoir « rationnel ». La raison ? Les managers doivent faire face en permanence à des situations relationnelles complexes, à leurs propres ressentis mais également à ceux de leurs collaborateurs alors même que ces émotions impactent automatiquement l’efficacité individuelle ou collective ! L’IE permettra donc au responsable d’une équipe de mobiliser ses ressources intérieures, de canaliser ses propres émotions et d’adapter son comportement en comprenant mieux celui de l’autre.

L’intelligence émotionnelle : qu’est-ce que c’est ?

La notion d’intelligence émotionnelle a été popularisée par Daniel Goleman, psychologue et journaliste scientifique, en 1996. Elle repose sur les quatre grandes capacités des individus à percevoir, utiliser, comprendre et gérer les émotions. L’IE améliore le bien-être, renforce l’estime de soi et permet de mettre en œuvre des comportements plus sociaux. Selon Goleman, le quotient émotionnel (QE) est même un meilleur indicateur de la réussite scolaire et professionnelle que le quotient intellectuel (QI).

L’Intelligence émotionnelle : un levier pour une meilleure performance ?

Intégrer l’Intelligence Emotionnelle comme un outil d’équilibre entre contrainte de productivité et valorisation du bien-être de ses équipes participe à l’amélioration substantielle de la performance globale de l’entreprise. Parmi les qualités reconnues d’un « bon leader », savoir contrôler ses émotions et se placer dans le mode émotionnel de l’autre est devenu un critère essentiel. Au delà des politiques de rendement à tout prix, la motivation passe également par la mise en place d’une relation de confiance, d’écoute mutuelle, d’adaptabilité à l’autre, de libre expression de la créativité ou encore de développement de l’intuitivité.

La bonne attitude ?

Comprendre et maîtriser vos émotions ainsi que celles des autres vous permettra d’adapter votre comportement en fonction de chaque situation, de rassurer vos équipes si besoin et engendrera ainsi un plus grand engagement de vos collaborateurs …  Commencez ainsi par développer votre propre Intelligence Émotionnelle afin de mieux l’intégrer à vos méthodes managériales.

Comment développer son intelligence émotionnelle ?

Trois étapes clefs permettent de développer et de travailler son intelligence émotionnelle :

  • La connaissance de soi: nos émotions révèlent un état d’être, nous indiquent un message qu’il nous appartient de transformer ou non en comportement. Pour bien comprendre et analyser ce message, il faut apprendre à se reconnecter à ses sensations, à identifier le besoin qu’elles impliquent, à reconnaître si ce que nous ressentons est juste ou induit par des parasites émotionnels le plus souvent conditionnés par notre enfance.
  • La maîtrise de soi: cette phase vise à réguler ses émotions en les reconnaissant comme telles, en apprenant à agir sur elles, à les contrôler si elles sont trop fortes, à suivre leur processus face à un grand changement.
  • La conscience sociale: elle permet d’identifier les émotions des autres en reconnaissant les signaux notamment non verbaux, à se mettre à la place de son interlocuteur et à faire preuve d’empathie.

Afin de suivre ces trois étapes, plusieurs outils existent qui appartiennent à la Programmation Neuro Linguistique, à l’Analyse Transactionnelle ou encore à la Communication Non Violente. Il convient de choisir ceux qui sont les plus adaptés à votre personnalité ou à votre entreprise.

Quels sont les bénéfices de l’intelligence émotionnelle dans votre relation avec les autres ?

  • Mieux comprendre chacun de vos collaborateurs afin de construire des équipes soudées.
  • Accroître votre leadership en développant vos capacités émotionnelles pour mieux inspirer, guider et fédérer.
  • Débloquer des situations relationnelles difficiles au sein de votre équipe en déjouant des comportements émotionnels bloquants.

 

Plus d’articles pour développer son intelligence émotionnelle ?

>>> Plus d’informations sur les outils de développement de l’IE

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here