La pensée circulaire, un système d’interaction managériale performant avec l’autre

0
68
La pensée circulaire

La pensée circulaire est une conception élargie du principe de communication, aussi bien dans l’écoute que l’élocution. Elle repose sur l’idée que la capacité d’interaction génère une énergie qui circule entre tous, elle pose les bases d’un management qui donne et qui reçoit en même temps. Un manager qui utilise cette forme de pensée se positionne comme un acteur du processus de décision et non pas comme le maître autonome dudit processus. Il inclut ses équipes et créé une dynamique de groupe dans la gestion des projets.*

La pensée circulaire vs la pensée linéaire ou binaire

Schématiquement, la pensée circulaire se définit en opposition à la pensée linéaire, ou encore la pensée binaire.

La pensée linéaire repose sur une construction en cause/effet.

La pensée binaire repose sur le oui / non.

Si ces dernières impliquent une forme de narcissisme et de critique latérale, la pensée circulaire valorise au contraire l’implication, la mise en confiance de l’autre, l’innovation. Elle repose sur l’interaction avec l’extérieur, un schéma cyclique entre soi et l’autre.

La pensée circulaire - Schéma

Source : d’après A.C. et Lavigerie et P. Stern, « Les 7 tentations des dirigeants », Expansion Management Review, mars 2006

Comment l’utiliser ?

La pensée circulaire repose sur trois fondements de fonctionnement :

  • L’exemplarité

Un manager qui souhaite s’inscrire dans la pensée circulaire c’est un manager qui repense la notion d’exemplarité à la lumière du contexte particulier de son service, de son entreprise. En dépassant la vision de ses propres valeurs, il travaille sa vision globale des choses en intégrant les besoins de ses clients, fournisseurs, salariés, actionnaires… Ceci afin de mettre en cohérence l’expression de sa pensée et l’action en cohérence avec la systémique qui l’entoure.

  • L’ouverture et le doute

La pratique de la pensée circulaire par un responsable passe également par l’attention portée aux spécificités et aux contradictions de l’autre. Et l’acceptation de l’idée qu’il puisse être contredit même si cela fragilise à première vue sa position hiérarchique et son autorité. En cultivant le doute, il ne rentre ainsi pas dans le schéma binaire du manager qui a tout pouvoir et il s’autorise à dire qu’il ne sait pas ou qu’un autre sait mieux que lui.

  • La communication engagée

Enfin, s’engager dans la pensée circulaire, c’est donner aux autres la possibilité de s’exprimer sans crainte d’un jugement. C’est se mettre en position d’écoute bienveillante et partager une quête de sens commun.

Les avantages de la pensée circulaire

  • La création d’un climat de confiance propice aux échanges
  • La responsabilisation de vos collaborateurs en les positionnant comme des acteurs d’une réflexion commune
  • L’implication de tous les membres de votre équipe sans exception

 

Cliquez pour découvrir nos formations en Management

*sources de l’article : La boîte à outils du management, Edition Dunod

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here