Principes d’apprentissage multimédia : quels impacts pour un PPT ?

0
179
Principes d'apprentissage multimédia : quels impacts pour un PPT ?

En pédagogie, on peut utiliser différents leviers pour que l’information soit intégrée par son public. Que l’on soit auditif, visuel ou kinesthésique, chacun a son mode d’apprentissage privilégié. Pour autant, quand il s’agit de mémorisation on retrouve des choses communes pour tout un chacun. En effet, le cerveau possède un mécanisme très élaboré pour collecter les informations, les intégrer et les mémoriser. Rien ne sert de  livrer le maximum de données d’un coup, mieux vaut distiller les informations selon une méthode bien précise. C’est ce que nous allons détailler ci-après en appliquant cette démarche à l’élaboration d’un power point de qualité.

Comment fonctionne la mémoire ?

Les unités d’informations : capacité de la mémoire de travail

Avant toute chose, il est essentiel de bien comprendre que nous avons tous un seuil d’intégration de l’information. C’est ce que l’on nomme la quantité de stockage. Il est inutile d’en donner trop et trop vite. Cette quantité de stockage se mesure en unités d’informations. Qu’est-ce qu’une unité d’information ? Des mots, des sons, des nombres, des goûts, des odeurs etc. Ces unités d’informations vont se ranger dans notre mémoire de travail, lieu de stockage de notre cerveau.  Physiologiquement, on ne peut stocker que 7 unités d’informations en même temps (environ).

→ Les slides du PPT doivent contenir moins de 7 unités d’informations.

Le modèle mental : l’apprentissage actif par le cerveau

Que fait notre cerveau quand nous apprenons ? Il assemble les différentes informations dans un modèle mental. Un modèle mental est la connexion entre les nouvelles données et les connaissances acquises par le passé. Ce processus de construction du modèle mental permet le passage des unités d’informations de la mémoire de travail à la mémoire à long terme.

Les slides du PPT qui contiennent des informations claires et la construction d’un seul modèle mental facilitent la mémorisation.

Les deux modes de codage de l’information et l’intérêt de leur association

Coder l’information signifie qu’elle va être traitée par le cerveau pour être enregistrée dans la mémoire. Le cerveau traite l’information selon 2 modes bien distincts : le visuel et l’auditif. Ainsi les mots et les images seraient stockés séparément  dans le cerveau. Plus le concept est imagé et concret, plus il sera  mémorisé. A l’inverse, plus le concept est abstrait et plus il sera stocké en tant que représentations verbales.

Les slides du PPT qui associent l’image aux mots permettent de structurer la présentation et favoriser la mémorisation.

Les émotions et la mémorisation

Les émotions ont un rôle essentiel dans l’attitude des gens. C’est pourquoi il est nécessaire de générer des émotions lorsque nous voulons rendre quelqu’un actif dans son apprentissage. Pour ce faire, l’image est là encore la ressource première. En effet, non seulement l’image fait sortir des émotions mais elle permet aussi de transmettre beaucoup d’informations en une seule fois. La meilleure combinaison pour mémoriser est la suivante : narration + images simples + un petit peu de texte se limitant à des titres ou phrases clés. Ainsi, l’auditoire ne se perd pas à tenter de comprendre la lecture d’un long paragraphe au détriment de l’écoute active du discours du conférencier.

Dans une slide du PPT, utiliser une image pour chaque idée clé afin de faciliter la mémorisation de l’auditoire par l’émotion qui sera produite.

Les principes universels d’apprentissage à intégrer dans ses slides de PPT

Le principe de cohérence

Affichez uniquement l’essentiel ! Les logos ou toute image non liée au sujet de votre slide ne feront que parasiter la mémorisation.

Le principe de la segmentation

Il s’agit de rassembler les informations par petits groupes identifiés par des couleurs ou leur positionnement dans la slide.

Le principe des advance organizer

L’information sera mieux mémorisée si on la présente dans un contexte familier ou en faisant précéder sa présentation par un court récit sur les principes généraux.

Le principe du storytelling ou narration

Le principe de la narration est de lier les informations entre elles par un fil conducteur tout en ayant une dimension émotionnelle.

Le principe des niveaux de traitement

Pour mieux mémoriser une information, il faut l’analyser. Pour ce faire, il est judicieux de donner des exemples et de proposer des exercices d’études de cas ou de synthèse.

Le principe de signalisation

Un plan avec des titres cadre l’information et facilite la mémorisation.

Le principe de contiguïté temporelle

Nous l’avons vu précédemment, le meilleur combiné pour mémoriser une information est la narration couplée à l’image. Encore faut-il les présenter de manière simultanée.

Les avantages à prendre en compte : les principes d’apprentissage pour le multimédia :

  • Utiliser des slides structurées.
  • Présenter un plan avec titres.
  • Coupler le visuel avec la narration en simultané.
  • Stimuler un auditoire dans son schéma d’apprentissage.
  • Favoriser la mémorisation de l’information.

Découvrir notre formation Animer et concevoir une présentation percutante

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here