Bien vendre son projet de formation à son employeur !

0
590
Bien vendre son projet de formation à son employeur !

Vous souhaitez suivre une formation afin d’évoluer dans votre poste, changer de vie professionnelle ou bien encore monter en compétences pour votre propre satisfaction, mais vous ne savez pas comment amener le sujet à votre employeur… Pour mettre toutes les chances de votre côté, deux règles d’or : anticiper votre projet et préparer votre argumentaire ! Plus vous serez convaincant, précis, et informé sur vos droits et plus votre projet aura des chances d’aboutir…

Savoir présenter son projet au bon moment

Afin de valoriser au mieux votre projet, choisissez le moment le plus opportun pour le proposer à votre hiérarchie. Échangez avec votre service RH pour savoir quand le plan de formation de l’entreprise est mis en place, il vous faudra alors planifier votre demande bien avant l’élaboration du planning. Plusieurs moments seront ensuite propices à la présentation de votre projet :

  • Lors de votre entretien annuel d’évaluation : c’est un moment clé dans la relation avec votre manager, le moyen d’échanger à la fois sur les attentes de l’entreprise vis-à-vis de vous et aussi de vos propres objectifs, le sujet de la formation étant un élément clé de votre évolution professionnelle, il est indispensable de parler de votre projet à ce moment là …
  • Lors de vos réunions de suivi avec votre N+1 (hebdomadaires, mensuelles…) si ce principe est mis en place dans votre service. Votre manager direct est la première personne avec laquelle échanger sur votre projet, il pourra vous aider à monter votre dossier en fonction des axes stratégiques de l’entreprise.
  • Lorsque l’entreprise est en phase de changements ou de réorganisation, votre demande de formation peut arriver au bon moment soit pour évoluer vers le poste que vous convoitiez depuis longtemps … soit pour négocier un départ et mener votre projet personnel en dehors de l’entreprise.

En revanche, soyez attentif à éviter les périodes à forte charge de travail comme le bilan comptable ou la fin d’année commerciale, vous risqueriez de ne pas bénéficier de toute l’attention de votre direction et votre projet en pâtirait.

Les arguments efficaces

  • Identifiez les domaines dans lesquels votre entreprise a des lacunes pour pouvoir argumenter sur la base de « Nous ne sommes pas efficaces sur ce point, je vous propose de me former afin d’intégrer une nouvelle compétence pour la société. » Surtout si votre projet concerne une formation longue, il faut que l’entreprise puisse se projeter sur un mode « gagnant / gagnant ».
  • Capitalisez sur votre évolution en assurant que vous n’en serez que plus motivé et investi dans votre poste.
  • Présentez votre demande de formation en termes de ROI : ce que cela va apporter concrètement à l’entreprise en terme de chiffre d’affaires ou de prospects par exemple si votre formation concerne un domaine commercial.

Ce que dit la loi…

Anticipez les moyens financiers qui vont sont accessibles : vis-à-vis de votre employeur, vous gagneriez en crédibilité à vous être plongé dans la compréhension des différents mécanismes de financement de la formation …!

Pour vous aider :

  • la formation qui vous intéresse s’intègre dans le plan de formation de votre employeur, auquel cas, son coût incombe entièrement à votre entreprise. Cette dernière a pour obligation d’établir un plan chaque année et les dépenses liées sont déduites de la contribution légale obligatoire qu’elle devra de toute manière verser.
  • le CIF (Congé Individuel de Formation) pour les salariés qui prennent l’initiative de vouloir se former seul. Votre employeur ne pourra pas le refuser, seulement le décaler dans le temps. Le Fongecif est l’organisme qui pourra vous accompagner sur ce type de projet (concernant souvent des formations longues de réorientation) et éventuellement financer tout ou partie de vos frais de formation, voire maintenir votre niveau de rémunération.
  • le CPF (qui remplace le DIF depuis le 01 janvier 2015) concerne tous les salariés ou demandeurs d’emploi et qui permet de cumuler des heures de droit à la formation tout au long de sa carrière. Pour utiliser vos heures acquises (24 h par an les 5 premières années puis 12 heures par an pendant 3 ans afin d’atteindre un plafond maximum de 150h), il vous faut négocier avec votre employeur concernant la nature de votre projet, l’aménagement de votre temps de travail ou le maintien de salaire si besoin pendant le temps de votre formation. Le CPF donne accès à des formations qualifiantes  référencées sur des listes nationales ou régionales, et en phase avec les besoins des branches professionnelles et des secteurs d’activité porteurs. Plus d’information sur le CPF >

Découvrez les formations Capite Corpus

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here