Les composantes de la créativité individuelle

0
230
Les composantes de la créativité individuelle

Qualifier une personne de « créative », c’est lui attribuer des qualités d’ouverture d’esprit, d’inventivité et d’originalité. Mais saviez-vous que des études ont identifié les conditions favorables pour développer la créativité individuelle ? Si elle est plus ou moins innée chez certaines personnes, des facteurs extérieurs favorisants permettent de l’entrainer voire de la développer.

Capite Corpus analyse pour vous les trois composantes principales de la créativité dans sa manière de travailler ainsi que les moyens de la développer…

Les 3 composantes de la créativité individuelle en résumé

  • Les compétences liées au domaine concerné

L’idée principale repose sur le fait qu’il est impossible d’être créatif si on ne connaît pas le domaine d’activité sur lequel il s’agit de faire preuve d’inventivité ! La connaissance factuelle d’un secteur, des savoir-faire techniques et des talents liés au domaine en question sont la matière première de la créativité. On ne peut pas créer à partir du vide.

  • Les aptitudes créatives

La deuxième composante s’appuie sur les qualités personnelles comme l’ouverture d’esprit, l’aisance sociale, la diversité des expériences et le fait de pouvoir avoir un œil neuf sur les sujets concernés. La compétence créative inclue donc un style de pensée favorable à l’adoption de plusieurs points de vue, à l’exploration de nouveaux schémas de pensée, à l’orientation au risque.

  • La motivation

Enfin, être créatif dépend également de la manière dont une personne perçoit les raisons de réaliser la tâche qui lui incombent. Parmi les facteurs de motivation intrinsèque à la créativité on peut citer l’intérêt pour le travail en lui-même, l’attraction pour le challenge, le fait de partager une conviction réelle liée au projet.

Le processus de créativité en lien avec chaque composante

Si chaque composante est essentielle dans le processus créatif, chacune intervient à des moments différents de ce process :

  • La motivation est à la source de l’effort créatif, elle permet de produire des idées.
  • Les compétences liées au domaine d’activité sont nécessaires dans la phase de rassemblement des informations et des ressources pertinentes pour faire un choix parmi les idées produites.
  • Les qualités créatives interviennent alors dans la phase de production des idées.

Comment favoriser chacune des composantes ?

  • Pour développer les compétences liées au domaine, plusieurs moyens permettent de les mobiliser :
    • Les stimulis : des outils comme le brainstorming permettent de s’exposer aux idées des autres et d’activer ensemble des idées débridées du cadre de réflexion solitaire. En se confrontant au champ sémantique de l’autre et en explorant des chemins de pensées différents des siens, on devient plus flexible dans la production de nouvelles idées.
    • L’exploration préalable du sujet : une phase de recherche personnelle permet également de découvrir d’autres manières de fonctionner. Ex : échange avec un professionnel d’une autre entreprise confronté aux mêmes problématiques ou recherches documentaires sur internet.
    • Une troisième piste consiste à intégrer dans un groupe de travail une personne qui vient d’un domaine d’activité différent et qui aura un regard neuf sur une problématique donnée. Ainsi on valorise une complémentarité des connaissances et une diversité, plus propice à la créativité que l’uniformité.
  • Débrider les qualités créatives d’une personne passe par deux approches :
    • La formation des personnes aux techniques créatives. Bon nombre d’outils existent pour stimuler sa manière de pensée.
    • Mettre en place dans son équipe un mode de fonctionnement libre dans l’expression de ses idées. Une ambiance propice qui valorise la production d’idées permet de débrider l’imagination de ses co-équipiers. Le principe repose sur le bien connu dicton : « une mauvaise idée est plus productive que pas d’idée du tout ».
  • Pour mettre la motivation personnelle au centre du processus créatif, plusieurs facteurs sont importants :
    • Etre attentif à l’anxiété inhibitrice liée au sentiment d’évaluation : dans le cadre d’un projet, un manager obtiendra plus de réponses créatives de ses collaborateurs s’il ne fait intervenir aucun critère d’évaluation ou de comparaison entre chacun des membres de l’équipe.
    • L’émulation : favoriser l’émulation de groupe grâce, encore, au brainstorming.
    • La cohésion : dans la constitution d’un groupe de travail, il convient d’être vigilant sur le choix des personnes qui doivent avoir un regard bienveillant sur les autres et qui partagent des valeurs communes.
    • Le jeu : faire travailler un groupe de travail dans un cadre ludique permet de libérer l’être de ses schémas professionnels préétablis et de donner une autre forme d’énergie.

Les clés de la débridation des idées

  • Entretenir et développer ses connaissance (ou celles de son équipe) pour le domaine d’activité concerné.
  • Valoriser l’expression ouverte de chacun et mettre en place des outils d’émulation des idées, propices au développement créatifs de chacun et à la motivation personnelle.

 

Cliquez pour découvrir nos formations en Management

Cliquez pour découvrir nos formations de formateurs

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here