Mind Map, de la construction à l’utilisation : conduite de réunions, prises de parole, prises de note…

0
981
Mind mapping

Le principe

Le principe du Mind Mapping, traduit en français par « schéma heuristique » ou « carte de pensées », a été élaboré par Tony Buzan au début des années 1970. A partir de ses recherches sur le fonctionnement du cerveau humain, que nous n’utilisons qu’à 10 – 15% de ses capacités, ses travaux se sont attachés à créer un nouveau moyen de poser sur le papier nos idées, pensées et réflexions. Nous avons une tendance naturelle à privilégier l’hémisphère gauche du cerveau, siège de la logique, de la pensée rationnelle, du classement séquentiel, du langage… au détriment du droit, lié à notre créativité, à la pensée holistique, à la capacité de synthèse…

Le Mind Map propose à notre intelligence et à notre créativité de se déployer de façon plus intuitive et ainsi de mieux organiser et enrichir notre propos.

Les trois niveaux des schémas heuristiques

Le Mind Map® est donc né de la volonté de stimuler l’hémisphère droit de notre cerveau pour rendre sa collaboration avec le gauche plus efficace. Le Mind Map® fonctionne sur le principe de l’imagination et de l’association d’idées et d’images. Des études sur les processus de mémorisation et la linguistique ont montré que seuls certains mots-clés dits « de rappel » sont porteurs de valeur ajoutée. Ces mots clés constituent environ 10% des mots d’un texte ou d’un discours, et ont pour propriété de canaliser une série d’images.

Matérialiser un Mind Map consiste alors à « dessiner » ses idées selon trois niveaux :

  1. Le cœur : l’élément au centre de la page qui représente le sujet abordé.
  2. Les branches principales : elles rassemblent les idées fortes se rapportant au cœur
  3. Les branches secondaires : elles émanent des principales et viennent illustrer celles-ci. Il y a autant de niveau de branches que d’idées ou de sous-thèmes à explorer.

Selon un mode d’emploi progressif :

  • Au centre, mettez l’idée principale : illustrez là par une image pour renforcer l’effet positif.
  • Dessinez rapidement vos idées sans faire de pause ni n’émettre de jugement, pour ne pas interrompre le processus et retomber dans une pensée linéaire.
  • Faîtes radier les idées secondaires à partir du centre en traçant des lignes.
  • Utilisez au maximum des images : une image remplace 10 000 mots !
  • Écrivez en majuscules : lors de la relecture, les mots en majuscule ont un impact plus photographique, plus clair et plus lisible.
  • Écrivez les mots sur des lignes et reliez les lignes entre elles.
  • Inscrivez un mot par ligne, pour donner plus de liberté à la prise de note.
  • Utilisez des couleurs pour stimuler la mémoire et donner un rendu final plus attractif à l’œil.

Une exemple de Mind Map en image

mind-map-visu

Les applications du Mind Map

Il représente un outil très efficace pour la préparation de vos présentations orales : les points principaux sont numérotés et les ramifications permettent de suivre une idée jusqu’à son dénouement.

Dans la conduite de réunion, il s’avère également très pertinent : chaque point de vue peut être recueilli et positionné sur le schéma; l’information est ainsi conservée et non déformée. Il permet à tous les participants d’avoir une vision partagée et imagée de la réflexion globale du groupe.

Le Mind Map est aussi très utile dans la prise de notes : en identifiant les mots clés d’un discours et les images évoquées, le contenu est valorisé. Ou dans les conversations téléphoniques : les branches marquent les différents points abordés, les détails sont identifiés par des codes et des images.

Quels bénéfices du Mind Map ?

  • Il permet de faire ressortir avec force le contenu qui n’est plus noyé dans du texte inutile.
  • La structure ouverte des cartes de pensées permet d’ajouter librement de nouvelle informations et d’exprimer ainsi son potentiel et sa créativité à l’infini. Elle confère à chaque schéma son originalité propre.
  • La mémorisation est facilitée puisque les concepts et les connexions entre concepts apparaissent clairement. Les associations et les images provoquent une réactivation rapide de la mémoire.

 

Formations communication orale

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here