Les principes de « vie » qui influent sur notre capacité à apprendre*

0
111
Les principes de

Vous ne serez pas surpris, notre façon de vivre au quotidien a un impact direct sur notre capacité à apprendre et à retenir. Plusieurs principes de vie influent, chacun à leur manière sur notre concentration, notre aptitude à intégrer des informations, à les mémoriser. Ils s’inscrivent dans notre manière de prendre soin de nous, dans notre environnement, dans notre capital santé. Capite Corpus vous donne ici les clefs de 4 premiers principes.

Le vieillissement

« On n’a pas tous les jours 20 ans ». Et pour cause. A partir de 20/30 ans, tout le monde sait qu’il est plus difficile d’apprendre qu’avant. La faute à la baisse de la qualité de nos synapses, les connexions entre nos neurones. A partir de cet âge-là, nos fonctions cognitives commencent donc à décliner mais pas d’inquiétude outre mesure à vous qui nous lisez, la cognition reste performante jusqu’à un âge avancé ! Pour preuve, le nombre de postes à responsabilité tenus par des « seniors ». Tout simplement parce qu’avec l’âge rentre en lice la notion d’expérience. L’expertise accumulée pendant les premières années de sa carrière permet en effet de résister au vieillissement du cerveau pour peu que celui-ci continue d’être régulièrement stimulé.

Des études ont prouvé qu’apprendre activement toute sa vie permettait de constituer une réserve cognitive qui protégerait contre la perte de mémoire et la baisse des facultés intellectuelles.

Le lien corps-esprit

Il existe une santé de l’âme de la même manière qu’il existe une santé du corps. L’un influe sur l’autre et vice versa. Quand on se place dans un processus d’apprentissage, les interactions entre le corps et l’esprit sont fortes. Le cerveau est en interaction constante avec le reste du corps assurant de manière simultanée des fonctions vitales comme respirer et des fonctions dites supérieures comme le raisonnement. Apprendre en sollicitant tous ses sens physiques, permet donc une intégration de l’information plus complète et incarnée.

Le sommeil

Un principe de vie essentiel dans notre capacité à apprendre réside dans notre qualité de sommeil. En manquer entraîne automatiquement un déclin de nos performances cognitives en occasionnant des difficultés à maintenir son attention, à traiter l’information et à la mémoriser. Si le sommeil joue un rôle essentiel dans notre faculté à apprendre et comprendre, ce n’est pas seulement grâce à la période de récupération physiologique qu’il nous procure. C’est également parce que, durant la nuit ou toute phase de repos, l’hippocampe dialogue avec le cortex pour réactiver et renforcer les réseaux neuronaux sollicités par l’apprentissage de la journée. Bien dormir active donc naturellement la bonne mémorisation des informations emmagasinées dans la journée.

Vous avez du mal à dormir et vous n’arrivez pas, pour de multiples raisons, à récupérer pendant la nuit ? Faites la sieste ! Il a été prouvé qu’en plus de consolider les apprentissages de la matinée, elle a pour effet de faciliter les apprentissages de l’après-midi. Courte ou même les yeux ouverts, une période de mise au repos dans la journée favorise de meilleures facultés cognitives.

L’exercice physique

Sans grande surprise, l’exercice physique est également un facteur d’optimisation des performances cognitives. En plus d’améliorer l’humeur et la résistance au stress. De nombreuses études le prouvent, comme cette étude américaine qui a demandé à un groupe d’étudiants de mémoriser 90 photos. Un groupe a pratiqué l’exercice assis, l’autre en réalisant un exercice de musculation des jambes. Deux jours plus tard, leur mémoire a été testée. La mémorisation du groupe « activité musculaire» était significativement plus élevée que l’autre (60% versus 50 %). Une raison supplémentaire, si besoin en était, de faire du sport !

Les quatre premiers principes de vie à intégrer pour mieux apprendre :

  • Capitaliser sur l’expérience de l’âge
  • Faire de l’exercice
  • Prendre soin de son corps pour prendre soin de son esprit
  • Ménager et favoriser son sommeil

 

Découvrez toutes les formations Capite Corpus

*Source de l’article : Livre Neuro Learning – Groupe Eyrolles – 2016

PARTAGER SUR

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here