Team Building, comment en faire un outil de management efficace ?

1
1208
Team building, comment en faire un outil de management efficace ?

Le principe

Littéralement, l’expression anglaise « team building » se traduit par « construction d’équipe ».  Depuis plusieurs années, cet outil de management est très utilisé dans le milieu professionnel comme un levier de développement de cohésion d’équipe. Le principe réside dans le fait d’organiser des ateliers de groupe ludiques qu’ils soient artistiques, sportifs, culturels, … afin que plusieurs collaborateurs apprennent à se connaître et donc à mieux travailler ensemble. Réputé pour renforcer les liens au sein d’une équipe, apaiser certaines situations de conflit ou encore pour renforcer la motivation, le maître-mot du team building est la COHESION. Mais pour être un véritable outil de management, plusieurs facteurs clefs sont à prendre en compte pour optimiser ses résultats.

L’identification préalable des besoins

La phase de préparation du team building est essentielle. Elle permet de définir les attentes et objectifs liés à l’évènement, de mettre à plat les enjeux, de clarifier les demandes souvent cachées des équipes internes. On recommande dans la plupart des cas aux organisateurs d’un team building, surtout s’ils sont extérieurs à l’entreprise, de rencontrer les managers, les DRH et les salariés concernés. Cela permet de mettre au clair les attentes, de clarifier les objectifs et de dresser un tableau récapitulatif qui servira pour le suivi.

En fonction des besoins, il s’agira alors de définir le type de team building à mettre en place et de valider sa pertinence : l’action prévue est-elle bien en phase avec les différentes attentes ?

Les activités doivent alors s’accorder aux différents enjeux possibles :

  • La récompense : le team-building permet de féliciter une équipe pour des bons résultats, des commerciaux pour un CA atteint, …
  • L’intégration : permet aux jeunes recrues de se connaître, d’intégrer les codes de la société, de se familiariser avec la culture d’entreprise, … ou bien de souder deux équipes fusionnées. Cet objectif nécessitera un suivi au-delà du team building en lui-même.
  • La communication : permet de fluidifier les échanges entre les membres d’une même équipe en créant du référentiel commun.
  • La gestion de crise : dans le cas de fusions, réorganisations ou problèmes importants de communication ou de management, il offre des possibilités de nouveaux modes de contacts ou d’autres modes d’échanges moins formels entre les équipes. Dans ce genre de cas, l’activité doit s’inscrire dans un plan d’accompagnement global du changement

L’organisation de l’évènement

La bonne organisation de l’évènement participe également à la réussite d’un team-building. Il s’agit en tout premier lieu de valider la pertinence du concept choisi avec le profil des participants et leurs besoins.

Si les interviews préalables auront permis d’identifier un plan de route, la mise en place opérationnelle du team-building doit tenir compte de la typologie des salariés qui vont le suivre. Afin que l’activité soit acceptée et porteuse de sens, il convient qu’elle soit en adéquation avec l’image de l’entreprise, l’âge des participants, leur mission dans la société, leur histoire dans l’entreprise, … Et qu’elle intègre toutes les spécificités de chaque personne concernée. Par exemple, si le team building consiste en une activité physique, il faut être vigilant au fait que tous les membres puissent y participer activement sans se sentir mis de côté ou mal à l’aise.

Chaque point organisationnel devra être soigneusement préparé afin que, sur place, les participants puissent entièrement avoir le champ libre pour vivre sereinement l’expérience. Leur engagement n’en sera que plus fort et leur investissement par la suite entier !

Le suivi et l’analyse

Le dernier facteur clef de succès, qui n’est pas des moindres, consiste à replacer votre team building dans un process global sur la durée. Une fois l’évènement passé, il s’agit de l’inscrire dans un plan de suivi régulier en :

  • mettant en place une réunion de feed-back avec tous les participants,
  • en remplissant le tableau des objectifs initialement établi,
  • en évaluant les retombées par rapport aux enjeux, …

Afin de fiabiliser auprès de tous, la vision partagée des objectifs qui devaient être atteints.

Sans suivi, vous risquez de passer à côté des points d’amélioration que le team building aurait mis en exergue, voire d’empirer une situation de crise si les participants ne se sentent pas accompagnés suite à l’évènement.

Le pilotage individuel ou collectif de ce suivi permet d’aller au bout de la démarche, de réaliser des ajustements et surtout de valider la réitération ou non de l’activité pour vos prochains évènements.

Quels bénéfices à mieux préparer votre team building ?

  • Maîtriser et valider les enjeux attendus par vos équipes.
  • Maîtriser les couts en rationalisant les activités uniquement en fonction des besoins que vous avez préalablement identifiés.
  • Organiser un évènement qui tienne compte de chaque participant et ainsi s’assurer que chacun se sentira pris en compte. Un point incontournable pour favoriser leur engagement et leur investissement.
  • La mise en place d’un outil de suivi permettra enfin d’inscrire le team building dans une démarche ROIste et de valoriser le budget engagé.

 

Découvrir le Team Building Capite Corpus

Partagez votre expérience Team Building dans la partie « commentaires » en bas de page

PARTAGER SUR

1 COMMENTAIRE

  1. Très bon résumé des grandes étapes nécessaire pour un team building réussi ! Il n’est pas rare de voir des responsables ayant mal organisé un événement déçus des résultats de ce qu’ils pensaient être une solution miracle. Comme partout ailleurs, quand la stratégie est bâclée la réussite ne peut pas être au rendez-vous…

    Je pense qu’il est important de rappeler qu’un team building doit avant tout se concentrer sur la team ! C’est évoqué brièvement dans l’article mais il faut absolument construire l’événement autour de votre équipe et s’assurer qu’ils se sentiront concernés par tout ce qui a été mis en place. Si les collaborateurs n’ont pas l’impression de vivre une expérience qui a été pensée pour eux, toute cette organisation n’aura servi à rien.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here